La patate douce: l’essor de ce « nouveau » légume en France

Dossier

La patate douce: l’essor de ce « nouveau » légume en France

La patate douce: l’essor de ce « nouveau » légume en France

Bien que redécouverte en France au début des années 2000, la patate douce est loin d’être inconnue au niveau mondial : elle est même considérée comme un « aliment de base » dans nombre de pays, notamment en voie de développement. Cette racine si banale est utilisée dans l’alimentation.

 

Ainsi, 9 millions d’hectares sont dédiés à sa production au niveau mondial avec des récolte qui atteignent plus de 113 millions de tonnes par an, en faisant la 7ème production agricole mondiale. La Chine est le premier producteur à ce niveau, avec 72 millions de tonnes produites par an.


En France, la production augmente d’année en année même si aujourd’hui, seuls 40 % des besoins en patate douce du marché français sont couverts en pleine saison (c’est-à-dire de septembre à janvier). En conséquence, les importations explosent, avec un volume de production importée ayant triplé entre 2014 et 2017 (en provenance, principalement, des Etats-Unis, d’Espagne et d’Israël).


En Europe, l’Espagne est l’un des plus gros producteurs de patates douces avec l’Italie : ces pays produisent entre 10 et 20 000 tonnes de patates douces à l’année (chacun).

La patate douce, de la même famille que… le liseron !

 

La patate douce, Ipomoea Batatas en latin, est classée dans la famille des convolvulacées, tout comme les ipomées cultivées pour leurs fleurs (auxquelles elle ressemble beaucoup) ainsi que le liseron ! Et oui, cette famille que l’on trouve rarement dans les rotations de cultures maraîchères est en fait bien connue des horticulteurs et fleuristes. La patate douce est une herbacée vivace (cultivée en annuelle) et rampante, qui déploie de longues tiges sur lesquelles se répartissent des feuilles semblables à des cœurs ou à des piques plus ou moins découpés selon les variétés. Les fleurs sont peu présentes sur les variétés cultivées, mais elles peuvent parfois apparaître sur les plants. Semblables à celles du liseron, elles sont souvent de couleur rosée ou violacée.


Mais ce qui intéresse les producteurs et les consommateurs se trouve sous terre, à la base des tiges : ce sont les racines de la patate douce. A l’opposé de la pomme de terre, les racines des plants de patates douces grossissent par endroit, donnant des excroissances allongées, de forme variant selon les variétés, la nature du sol et le climat (là où ce sont des tubercules qui se développent pour la pomme de terre). Les couleurs de la peau et de la chair varient elles aussi selon les variétés, les plus populaires étant celles à la peau rosée et la chair orangée.

Commercialisés dès l’automne, les racines de patates douces rencontrent beaucoup de succès auprès des consommateurs finaux, mais aussi des restaurateurs ou encore de l’industrie alimentaire. Subissant un réel engouement depuis quelques années, la patate douce séduit par son goût sucré et sa facilité de préparation : après épluchage, elle peut être cuite en une quinzaine de minutes et s’accommode à toutes les sauces. Elle est également perçue comme un aliment « healthy » (sain, en anglais) et saurait résoudre les carences en vitamine A (surtout pour les variétés à chair orange, riche en bêta-carotènes). Elle est également source naturelle de glucides, vitamines et minéraux.

 

pour se placer en leader

La diversification variétale et la production

pour se placer en leader
« Il y a un département R&D spécifique à la patate douce au sein de VOLTZ Maraîchage, qui permet de se démarquer. Sur le secteur de la diversification variétale, nous faisons partie des leaders. »
David Di Pretoro, chargé R&D patates douces

VOLTZ Maraîchage se démarque grâce à son offre et sa gamme de 9 variétés, disponibles pour la production conventionnelle et pour la production BIO. Tous nos plants BIO sont d’ailleurs élevés en France, au sein de notre site de production situé en Indre-et-Loire.


Ce travail de fond permet aujourd’hui de répondre à une grande typologie de producteurs, sur des formes produit différentes (boutures) et avec des variétés classiques ou de diversification.


Chaque année, les boutures sont réalisées sur les pieds-mères élevés en France en interne, pour la production de plants qui sont en plus certifiés indemnes de virus. « Il est important d’avoir ce parc en interne pour pouvoir remplir les différentes commandes, indique David Di Pretoro. Internaliser la production des plants, nous donne de la souplesse et la réactivité pour satisfaire nos clients. »

 

Retrouvez le portrait complet de David Pretoro, notre expert Patates douces !

 

Une racine qui voyage

La patate douce est originaire d’Amérique centrale et du sud. Elle a été découverte aux Antilles par Christophe Colomb qui l’a ensuite introduite en Espagne dès 1493. Son succès est fulgurant dans le pays, elle gagne rapidement le Portugal puis les colonies et comptoirs des 2 pays tout autour de la planète. Elle devient petit à petit populaire sur tous les continents. En France métropolitaine en revanche, elle n’est que peu cultivée, la pomme de terre lui étant préférée pendant plusieurs siècles (même si elle est consommée dans les Antilles entre autres). C’est au début du XXIème siècle qu’elle renoue avec la célébrité, grâce, entre autres, à l’impulsion des restaurateurs qui ont eu la bonne idée de la commercialisée en sous forme de frites.

 

Nos 3 variétés phares

ORLEANS *


Orléans est la variété de référence sur son segment, c’est-à-dire une patate douce à la chair orange et la peau rosée. Elle est souple d’utilisation et développe un beau calibre commercial.


L’avis de notre expert : « Orléans est une valeur sûre sur l’ensemble du territoire, avec une belle couleur de la peau et une belle chair orangée » (David Di Pretoro, chargé R&D Patates douces).
 

* Ipomea batatas ‘Orléans’ COV (PBR EU 51936)

 

 

BELLEVUE **


Bellevue est une variété à la peau cuivrée et chair orange, centrée sur le calibre commercial et avec de très bons rendements.


L’avis de notre expert : « Bellevue se distingue par la belle qualité et la forme de ses racines, ainsi que sa belle présentation commerciale. » (David Di Pretoro, chargé R&D Patates douces).

 

** Ipomea batatas ‘Bellevue’ COV (PBR EU 51937)

SAKURA ***

 

Sakura est une variété originale à la peau violette et la chair marbrée pourpre : elle fait partie de nos variétés de patates douces prévues pour la diversification.

 

***Ipomea batatas ‘Sakura’ COV (PBR EU 2019/042)

Découvrez notre gamme complète sur notre plaquette !

PATATE DOUCE : Offrez l’exotisme MADE IN FRANCE
A télécharger ici !

Vous souhaitez en savoir plus sur nos variétés et échanger sur vos besoins ?

Remplissez notre formulaire de contact et le technico-commercial de votre secteur reprendra contact avec vous dans les meilleurs délais. Pour accédez au formulaire, c'est  ici !

CONSEILS

Cycle de vie, climat, maladies : tout savoir sur la culture de la patate douce

Notre guide de culture

Des idées recettes?

Si vous cherchez des recettes préparées à base de patate douces, rendez-vous dans notre rubrique dédiée !